RELEVÉS SENTIMENTAUX

Exposition
 
 

La Maison de l’architecture du Québec invite à une promenade en trois   temps qui interroge la notion du rapport intime à l’espace.  La paysagiste Anne Ardouin, l’artiste Juliette Blouin et l’architecte Claire Duquesne, avec les techniques propres à chacune de leurs disciplines respectives, ont effectué les relevés d’un espace significatif dans leur histoire personnelle. Mais comment mesurer l’affect, insaisissable par nature, tant il est vrai que certains lieux – telle maison d’enfance, tel jardin aimé, tel café — nous habitent plus qu’ils nous logent? Trois récits à découvrir…

  Ce n’est pas une mais trois expositions, en effet, que la Maison de l’Architecture accueille cet automne. Ici, ce sont trois lieux qui se racontent à travers les écritures sensibles d’Anne Ardouin, de Juliette Blouin et de Claire Duquesne. Ces lieux n’ont pas tout à fait disparu mais…  Le jardin de Marguerite a perdu de son attrait depuis le départ de la vieille dame. L’escalier de la maison d’enfance reste un souvenir pour l’adulte qui s’en inspire dans son travail. Le café Navarino s’efface derrière la nouvelle enseigne des P’tits enfants de Félice. Pas de larmes ici ! Un peu de nostalgie peut-être… Et surtout une ode à la vie, que l’exposition décline en trois actes. Trois langages totalement distincts pour trois espaces tels qu’ils ont été expérimentés par une artiste. Tentatives d’inscrire dans le temps, par l’herbier, la photo, le dessin, la sculpture… ce que l’on ne veut pas oublier, ce que l’on voudra partager.

Télécharger le communiqué de presse

du 25/10/2018 au 13/01/2019
12:00
Maison de l'architecture du Québec
181 rue Saint-Antoine Ouest
Montréal (Qc) H2Z 1X8 Canada
0  
0  

Organisé par